Les ethné de la région « Thraco-Macédonienne ». Etude d’Histoire et de Numismatique. (fin du VIe – Ve siècle).

Author
Tzamalī́́s, Aléxandros R. A.
University
L’UNIVERSITÉ PARIS IV - SORBONNE
Date
2012
Language
French
Abstract
L’histoire des régions qui seront nommées plus tard Macédoine et Thrace avant l’expansion du Royaume de Macédoine vers l’Est est une des pages les plus obscures de toute l’histoire de l’Antiquité, malgré le rôle important qu’elles jouaient grâce à leur emplacement géographique – étant le chemin qui formait le pont entre l’Asie et l’Europe, et malgré leurs richesses en ressources. En effet, ces régions, connues pour leurs mines d’or et d’argent, ainsi que pour leurs forets qui fournissaient des matériaux nécessaires pour la construction des bateaux, ne sont mentionnées par les sources anciennes qu’en passant, dans les paragraphes consacrés aux mouvements de l’armée perse (Hérodote) ou aux opérations des Athéniens et des Spartiates (Hérodote et Thucydide). Les digressions descriptives se référant aux tribus, les ethnè qui habitaient la région, ont une forme très sommaire et n’offrent que quelques renseignements dispersés et par conséquent difficiles à interpréter. On apprend, par exemple, les noms d’un certain nombre des ethné qui vivaient dans la région, mais il n’est point claire à quoi ces noms correspondent exactement, car il semble possible que les ethné étaient divisés en unités plus petites et les noms donnés par des auteurs grecs, peuvent correspondre soit aux ethné soit à leurs sous-divisions, soit à tous les deux à la fois (comme c’est le cas avec le terme Edones, que Strabon utilise parfois pour désigner un ethnos et parfois pour désigner un des sousgroupes qui, avec les Mygdones et les Sithones, constituait le ethnos portant le même nom).

Subjects

Geographic
Temporal
Name
Topic

Download

License

CC BY-NC

Export